20 juillet 2006

Quinzaine "West Coast classics"

7è Quinzaine du BàL : revisitons quelques auteurs de la côte Ouest des Etats-Unis !

Qu'ils soient classiques ou modernes à nos yeux, l'important est qu'ils aient tenté de faire briller un peu la West Coast aux yeux des amateurs de littérature du monde entier. Tout les oppose-t-il aux auteurs et artistes qui encensent New York, la plus européenne des cités américaines ? Y a-t-il un style West Coast en littérature, comme on prétend qu'il y en a en musique : jazz, rock, rap...

Je vous ai mis un peu de West Coast Jazz en ligne, et nous allons lire ou relire ensemble des auteurs déjà cités ici, ainsi que des nouveaux venus, toujours les bienvenus !

Laissez des commentaires !!
:)


La liste des oeuvres "West Coast", les lieux de l'action :

LAS VEGAS
Bruce BEGOUT, Zeropolis

LOS ANGELES
Charles BUKOWSKI, Pulp
Raymond CHANDLER, Le Grand sommeil
John FANTE, La Route de Los Angeles,
Demande à la poussière et Mon chien Stupide
Stuart KAMINSKY, Moi, j'aime le cinéma

MEXICO
Jack KEROUAC, Tristessa

SAN FRANCISCO, Berkeley & Oakland
Richard BRAUTIGAN, Un privé à Babylone et Retombées de sombrero
Jack LONDON, Histoires des siècles futurs, Le Talon de fer et John Barleycorn
Armistead MAUPIN, Chroniques de San Francisco

OREGON
Richard BRAUTIGAN, Le Monstre des Hawkline

Îles du PACIFIQUE

Jack LONDON, John Barleycorn
Charles WILLIAMS, La Mare aux Diams

9 commentaires:

Black a dit…

Loin d'avoir une vision détaillée de la "West Coast" en littérature et de connaître tout son répertoire, j'ai un auteur qui me vient comme ça à l'esprit et qui, me semble-t'il, a souvent impliqué ses romans (policiers) dans une couleur de fonds très L.A. : James Ellroy

Nico a dit…

Tu penses au fameux L. A. Confidential, je suppose ?
Je n'ai pas lu le bouquin, mais j'ai trouvé le film très très bon !! J'adore les atmosphère d'époque et les personnages très typés : la star de cinéma/pute de luxe, l'enquêteur véreux, le jeune premier gonflé à bloc mais qui fait du zèle...

Black a dit…

James Ellroy a fait une tétralogie sur L.A. dont L.A Confidential fait partie (le 2ème tome si je ne m'abuse). Comme toi, je n'ai vu que le film (et c'est déjà pas mal vu l'excellente qualité du film). Par contre, il a écrit avant "Le Dahlia Noir" (1er tome) où il dépeint une vision de Los Angeles des années 50 différente de ce qu'on a l'habitude de voir...

C'est ce qui d'ailleurs m'a plu dans ce roman, outre l'enquête policière, j'y découvrais un nouveau lieu L.A. que je ne connaissais pas (en tout cas peint de cette façon). On est loin de la belle image lisse de Hollywood. Mais je serai incapable de te le décrire en détail, vu que ma lecture remonte à plusieurs années...

Nico a dit…

Dommage pour le BàL ! :)

tavanadaniel a dit…

bien intéressante cette virée avec des livres vers la west coast et le jazz.
je vous propose l'inverse: le jazz DANS les livres.
www.litteratureetjazz.blogspot.com
bienvenue à bord
tavanadaniel / suisse

Nico a dit…

Vivement tes notes de lecture sur On the Road de Jack Kerouac, tavanadaniel : c'est jusqu'ici parmi les livres que j'ai lus celui qui parle le mieux du jazz !!

Julie Delporte a dit…

Et le Canada alors merde ?

Nicolas a dit…

Ben Kerouac était d'origine kanuk !
;)

Julie Delporte a dit…

kanuk ? Comme la marque de vêtements chics et chauds Québécois ?