24 janvier 2009

Quinzaine des correspondances

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais... depuis que le petit Charles B. a déclaré que « La Nature (était) un temple où de vivants piliers / Laissent parfois sortir de confuses paroles. »... eh bien je ne suis pas beaucoup plus avancé sur la question des correspondances.

Alors...


----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----


Chères lectrices, chers lecteurs, vous êtes convié(e)s, du 24 janvier au 7 février 2009, à la Quinzaine des Correspondances sur le BàL, pardi !!

Au programme ? Quelques récits épistolaires et deux ou trois gros paquets de lettres ouvertes dans la plus grande indiscrétion... Et puis quelques escales ici et là, sans rater la correspondance, tant il est certain que correspondre c'est noter l'ici pour le transporter ailleurs.

Toutes
idées lectures et impertinences bienvenues !!
:)

Blogueusement vôtre,
Nicolas


Post-scriptum : quelques liens ci-cliquables...


----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----


Lettres unilatérales :
Simone DE BEAUVOIR, Lettres à Nelson Algren : Simone rencontre Nelson lors de son premier voyage aux U.S.A., en 1947. Elle tombe amoureuse. Non pas comme une femme de quarante ans, mais comme une adolescente. Sa verve se met au service de son corps qui renaît.

Jean-François CHABAS, Aurélien Malte : Aurélien passe sa quatorzième année en prison. Pour l'aider à faire la transition entre les murs de sa cellule et le monde extérieur, Anne, bénévole dans une association, lui rend visite. Et Aurélien lui écrit des lettres unilatérales...

Calamity JANE, Lettres à sa fille : Mme Jean McCormick n'a révélé qu'en 1941 qu'elle était la fille de la célèbre et redoutable Calamity Jane. Voici les lettres qu'elle a publiées.

Véronique MASSENOT, Lettres à une disparue : Melina écrit à sa fille Paloma, une "disparue" parmi tant d'autres en Argentine...

Claire MAZARD, L.O.L.A. : Lola et Mehdi tentent de décrypter des lettres anonymes pour en démasquer l'expéditeur, un drôle de type dont l'histoire a un lointain rapport avec la nouvelle vie de Lola.


Lettres échangées :
Galit FINK et Mervet AKRAM SHA'BAN, Si tu veux être mon amie : A la fin des années 80, l'Intifada sévit entre Palestiniens et Israëliens. De chaque côté de ce mur d'incompréhension, deux jeunes filles correspondent et tentent de comprendre malgré tout.

Jack LONDON & Anna STRUNSKY, The Kempton-Wace letters : Dans les années 1900, un jeune universitaire du nom de Dane Kempton correspond avec Herbert Wace, son mentor, son père symbolique. Ils n'ont pas la même vision des sciences, du sens de la vie... ni du mariage vers lequel Dane se dirige.

Brigitte PESKINE, Moi, Delphine, 13 ans... : Delphine vient d'être débarquée avec son frère et sa sœur dans un village d'enfants, suite à une décision de justice intervenue pour les séparer de leur mère alcoolique tout en les laissant ensemble... Elle écrit à Audrey, une vague connaissance du collège de Vitry qu'elle fréquentait l'année passée. Et en écrivant, elle avance.

Kathrine Kressman TAYLOR, Inconnu à cette adresse : Max et Martin se trouvent séparés par un océan au moment de la montée du nazisme en Allemagne, dans les années 1930. Max est juif et habite San Francisco ; Martin est bientôt fasciné par Hitler...

3 commentaires:

ah a dit…

Baudelaire aurait confondu un tronc d'arbre avec une boîte aux lettres ? Diantre ! Je n'avais jamais pensé à cette interprétation-là....
Mais alors, mais alors.... "le portique" serait la porte coulissante des guichets La Poste, après lequel on se heurte à la file d'attente ? Et les piliers qui laissent sortir de confuses paroles ? Les lents guichetiers, bien entendu...
Quelle lumière ! Quelle lumière !

Arnaud Seldon a dit…

ah> Nulle confusion : juste que cela ne correspond pas.

Nicolas a dit…

@Arnaud : la poésie ne se lirait-elle donc pas littéralement et dans tous les sens, comme le voulait Arthur R. ?
:)