11 juillet 2006

(BD) Les Petits ruisseaux

Pascal RABATE est l'auteur d'une série qui a cartonné : Ibicus, BD adaptée d'un roman de Tolstoï. Pas Andréï, Alexis. Un individu célinien perdu dans la tourmente d'une guerre, d'après ce que j'en ai vu...

Ici, il s'agit de tout autre chose. "Sex, drug and rock 'n' roll" nous promet le sous-titre, tout en précisant (à l'encre grisée) « on fera ce qu'on pourra ». En fait, c'est l'histoire d'un vieil homme qui mène une existence réglée comme du papier à musique. Il est veuf, et si sa vie n'est pas folichonne, elle n'est pas tragique non plus.

Deux ou trois événements assez banals vont se succéder dans un ordre et avec une soudaineté assez inattendus. C'est suffisant pour le jeter sur les routes de France, au volant de sa caisse de savon sans permis.

En route, il découvre un camp beatnik (tiens, tiens... ), un hypermarché Leclerc, des cigarettes qui font bien dormir. Et puis il redécouvre les femmes. « Les petits ruisseaux font les grandes rivières ».

Les Petits ruisseaux, c'est l'une des plus belles BD que j'ai jamais lues.


coll. Futuropolis
Aller à la Quinzaine "On the Road"

3 commentaires:

Sjokolade Med Melk a dit…

Lu et approuvé :) !

Nico a dit…

Clair, net, concis. Toutes les qualités propres aux bonnes élèves... :p

Pelouse Kem a dit…

Magnifique en effet. le trait est aussi simple que l'histoire. Pas de couleurs vives, pas de noir et blanc. des couleurs toujours en demi-teintes pour une résurrection en douceur. Une histoire dont aimerait qu'elle soit banale pour tous nos petits vieux !
Quant à l'histoire elle ferait rêver plus d'un septuagénaire. Peut-être même des trentenaires... qui sait ?!
A découvrir absolument.