04 février 2006

(Théatre) L'Affaire de la rue Lourcine

Une bien étrange affaire que celle dans laquelle se retrouve empêtré, au réveil brumeux d'une fameuse cuite, M. Lenglumé.

Pour commencer, il y a un homme avec lui dans le lit. Un certain Mistingue. Lenglumé croit un moment - un moment, seulement - qu'il s'agit de l'un des nobles compagnons de sa déchéance nocturne. Nenni : l'autre noctambule n'est qu'un pauvre hère interlope, un flâneur d'extraction artisane. Bref, un indigne.

Tout se précipite lorsque Madame tombe nez-à-nez avec ce curieux numéro. Lenglumé et Mistingue, dès lors, ne feront plus qu'improviser. Aussi bien lorsqu'il s'agira d'expliquer d'où ils se connaissent, que lorsqu'ils vont découvrir dans le journal qu'ils ont commis un meurtre pendant leur ébriété.

Une pièce d'Eugène LABICHE drôlement réjouissante, et qui offre l'occasion d'aborder le genre policier (sans la figure de l'inspecteur, toutefois), d'étudier les registres, de travailler le dialogue théâtral, de jouer de courtes scènes (un seul acte et 21 scènes en 91 pages), d'enrichir son lexique du côté de l'argot... Bref, adopté ! Je la ferai étudier en 5è début mars. :)

Retour au Théâtre
91 pages, éd. Bertrand Lacoste - 4,75 €

1 commentaire:

Nicolas a dit…

Un petit ajout pour vous dire que j'ai lu et relu cette pièce depuis, et que je la fais étudier à une classe de 5è depuis 15 jours, et que cela se passe très très très bien !
Les élèves lisent et jouent et s'approprient la pièce et s'amusent de son humour, pas si daté qu'il pourrait y paraître...
:)