28 août 2005

(BD) Inspecteur Moroni

Je vais vous dire quelques mots sur cette BD dont j'ai retrouvé les deux premiers tomes par hasard, et que j'ai redécouverte avec plaisir cette nuit...

L'inspecteur Moroni interprète ses insomnies comme une des mille façons de faire du zèle. Il faut préciser que le zèle, Moroni, c'est un peu sa spécialité...

Guy DELISLE, Inspecteur Moroni, "Premiers pas" et "Avec ou sans sucre".


L'inspecteur Moroni est en début de carrière : ça arrive, et il paraît même que ça se soigne... sauf que Moroni est quand même un "cas" : il vit toujours à la botte de sa maman, dort avec son chien qui lui fait des scènes de ménage en appelant son maître au bureau, on le soupçonne d'avoir raté un début de carrière à l'inspection des impôts, etc. Pour sa psychologie, elle est aussi rigide que sa colonne vertébrale, illustrée ci-dessus. Mais Moroni, c'est surtout le fonctionnaire type, qui s'ennuie et se croit extrèmement futé alors que les plus énormes délits lui explosent sous le nez sans le faire broncher.

L'HISTOIRE. Dans le premier tome, "Premiers pas", Moroni est confié à la charge d'un ancien de la crim', qui s'apprête à prendre sa retraite après une dernière enquête tonitruante, mêlant un trafic de drogues, un réseau de prostitution et un coup d'état au Gabon... Dans le second tome, "Avec ou sans sucre", Moroni arrive dans un nouveau service et mène une enquête personnelle et pour le moins "parallèle" aux préoccupations du service auquel il est affecté : il a en effet accumulé, au bout de plusieurs semaines d'investigations, des preuves irréfutables démontrant que deux gobelets en plastique disparaissent chaque jour de façon totalement inexpliquée aux alentours de la machine à café... ...

Guy DELISLE crée ici un personnage très typé, extrèmement ridicule, dont le destin est presque comparable à celui d'un Toby Peters ou d'un privé à Babylone. Le trait de crayon est assuré, et les personnages très bien "campés" dès la première page, où l'on gagnera à regarder attentivement de quoi se compose l'intérieur de l'Inspecteur.

C'est drôle et léger, comme beaucoup de titres de la collection. Un troisième titre est paru.
Visitez le SUPERBE site de la collection (lien ci-dessous) !!

2 x 48 pages, coll. Poisson Pilote - 9,80 € chaque

2 commentaires:

Li-An a dit…

Moi j'ai bien aimé les deux albums à l'Assoce autobiographiques mais j'ai trouvé Moroni incroyablement triste de solitude et ça m'a déprimé...

Nico a dit…

Moi je dis "vive les auteurs qui dépriment". Sans rire, c'est drôlement plus intéressant que les auteurs qui font rire...