16 décembre 2007

(BD) Lily Love Peacock

Lily, c'est la petite fille de Jeanne Picquigny et de Eugène Love Peacock, héroïne et héros de La Tendresse des crocodiles et de L'Ivresse du poulpe. Et ces trois personnages aussi atypiques qu'attachants sont sortis de l'imagination de Fred BERNARD.

Vous parlerai-je ici d'un érotisme des silhouettes hérité de Manara ? D'une noblesse des visages inspirée par Hugo Pratt ? Voire d'arabesques en noir et blanc pouvant rappeler les belles pages de Craig Thompson ?

Lily a tout d'un succès programmé pour des lectrices de "Elle", "20 ans" ou "Jeune et Jolie". Le personnage créé par Fred Bernard a tout pour plaire aux fans de Pénélope Jolicœur. Mais Lily, c'est bien plus que ça.

D'abord, Lily a une ascendance, et c'est déjà pas courant en BD. Ensuite, elle est rock 'n' roll et ne manque pas de caractère. Ça change des midinettes dont les mangas débordent, ou des icônes un peu connes de la BD érotique. Lily est certes un canon de beauté, certes elle a un boulot stéréotypé, celui de mannequin. Mais ce volume raconte d'abord et avant tout une aventure intérieure. Lily doit retrouver ses racines tout en se projetant vers ce qu'elle veut vraiment faire de sa vie. A la recherche de son père, le fils d'Eugène Love Peacock, elle a l'occasion de vivre une expérience musicale à valeur initiatique. Cette espèce de road graphic novel est d'ailleurs entrecoupée de poèmes chansons de Lily, composés aux quatre coins de monde du temps où elle ne disposait pas d'elle-même.

La mélancolie naturelle de Lily est caressée dans le sens du poil par le retour de ses souvenirs d'enfance, qui s'entremêlent avec des images volées à ses grands-parents.

Pour paraphraser le commentaire de Julie, cette BD, on l'aime comme une amie qui nous confie ses joies et ses peines.


274 pages, coll. Ecritures Casterman 2006 - 12,95 €
On parle aussi (vaguement) de ce bouquin par ICI
10... 9... 8... 7... 6... 5... 4... 3... 2...

3 commentaires:

Julie Delporte a dit…

Un très beau libre, je trouve. Plein de défaults et de qualités. On l'aime comme un ami.

Nicolas a dit…

Ben merde, c'est drôlement joli ce que tu écris là...

Jean-François a dit…

Un excellent ouvrage, une formidable saga familiale... en espérant un nouvel opus un de ces quatre...