16 novembre 2007

La Vénus d'Ille

Mais... Mais... MERIMEE ?!!

Ben oui, pourquoi non ? Prosper est un fameux novelliste français du début du XIXè s. Il a essentiellement commis Carmen, adapté à l'opéra par Georges Bizet en 1875, et quelques nouvelles fantastiques, parmi lesquelles La Vénus d'Ille, composée en 1837.

Un narrateur vaguement archéologue (comme dans Carmen) se promène au pied du Canigou (pas la bouffe pour chiens, l'autre). Recommandé auprès de Monsieur de Peyrehorade, le Parisien est accueilli comme tel à Ille, puis à Puygarrig, deux villages du Roussillon. Avant d'arriver, sur un chemin surplombant la localité, son guide catalan lui raconte comment M. de Peyrehorade a accouché une Vénus de terre(1) quelques semaines plus tôt.

La déesse de l'amour fascine et effraie tous les gens alentours. Son propriétaire s'improvise exégète et pérore autour de son origine. La Vénus d'Ille porte dans sa chair de métal des inscriptions mystérieuses, dont un

« CAVE AMANTEM »

... qu'il faut traduire par « Prends garde à toi si elle t'aime. ». Tiens ! ça me rappelle un air de Bizet cette chose-là...

Peyrehorade doit marier son fils, épais plouc, à une belle jeune femme qu'il ne mérite pas : « Mlle de Puygarrig avait dix-huit ans, sa taille souple et délicate contrastait avec les formes osseuses de son robuste fiancé. Elle était non seulement belle, mais séduisante. J'admirais le naturel parfait de toutes ses réponses ; et son air de bonté, qui pourtant n'était pas exempt d'une légère teinte de malice, me rappela, malgré moi, la Vénus de mon hôte. »

C'est dit ! Et Peyrehorade père organise la noce le vendredi parce que, dit-il, c'est le jour de Vénus. Mme Peyrehorade, jalouse, ne cesse de dire du mal de Vénus et veut la fondre pour en faire une cloche. Quelle cloche !

La suite serait délectable, malheureusement je ne peux pas la dire, et c'est regrettable, ça nous aurait fait rire un peu...

Un câlin métallique, une mort écrasante, une bizarre nuit de noces à trois, et une vieille décrépite qui fait fondre sa cloche. Je n'en dirai pas plus.


(1) Pas une Vénus en terre : une Vénus de terre... en fer (enfer !)
34 pages, coll. Librio - 2 € (autrefois 10 F)

4 commentaires:

Black a dit…

Cave amantem !

Nicolas a dit…

Quelle culture ! Épatant !
;)

Black a dit…

C'est Monsieur Wikipedia qui a de la culture ! Il est épatant ce type !
Moi j'y connais rien mais ton teasing m'a intéressé pensant avoir affaire à la suite de la quizaine du Q ! ;)

Nicolas a dit…

Ah ben ça, non !
Tu l'as loupée, tant pis pour toi !
:p