24 septembre 2006

(BD) Le Retour à la terre, tome 4

Me refusant à acheter des bouquins pendant un an, et comme cette idée concerne aussi les BD, la sortie du tome 4 du Retour à la terre de Larcenet et Ferri était un comme défi lancé à ma détermination. J'ai réussi à le dénicher et à le lire sans rien débourser : vivent les échanges de bons procédés !

Tome 4, intitulé "Le déluge", où l'on retrouve évidemment notre couple de héros, Manu et Mariette, résidant toujours aux Ravenelles, loin de leur Juvisy originel. Les fans de Speed le chat seront déçus : il a disparu de la circulation. Par contre, il y a le môme qui grandit, et que Manu semble parfois traîner derrière lui comme un boulet.

Mariette est un personnage de moins en moins consistant. Tout est centré autour (du nombril) de Manu, de son boulot et de ses états d'âme. Mariette est une sorte de jeune femme au foyer à la profession et à la vie sociale indéterminées. C'est un peu dommage pour l'intérêt de cette série. Espérons que Ferri et Larcenet tenteront d'y remédier prochainement.

Par ailleurs, nos deux compères du cru, la vieille Mortemont et Monsieur Henri, s'effacent un peu eux aussi. Le second sert de prétexte à un gag déjà exploité plusieurs fois : celui des boeufs musicaux improvisés chez Manu et Mariette. Mortemont connaît quand même son heure de gloire grâce à une escapade surréaliste dans le milieu des éditeurs parisiens. Franchement désopilant. Le frère de Manu, enfin, subit peu ou prou le même sort que toute le reste de la galerie : il disparaît progressivement, n'ayant même plus droit à la parole.

En bref, on aimerait que dans Le Retour à la terre, la posture du gag ne devienne pas systématique. On aimerait que la profondeur du Combat ordinaire soit un peu contagieuse. Sans cela, on voit à quelle vitesse tous les personnages au départ si attachants vont devenir des marionnettes, simples mécanismes répétitifs d'une machine à gags.


48 pages, coll. Poisson Pilote - 9,80 €
Les trois premiers tomes sont présentés par ICI

3 commentaires:

morgane a dit…

bonne critique....

Nico a dit…

Commentaire concis, efficace... :)

Tanguy a dit…

Je dirais même plus, bonne critique. Je suis resté légèrement sur ma faim, même un peu énervé, à la lecture de ce quatrième tome. Cela commence à tourner en rond, et les gags sont bien moins drôles que dans les tomes précédents. je suis d'accord sur l'analyse que tu fais du personnage de Mariette : il est inexistant. En bref, on se fait quand même un peu chier.