28 février 2007

(BD) Who do you think you are, Charlie Brown ?

Trouvé sur eBay où je glandouillais grabatairement, voici un tome au format poche dessiné par notre ami Charlies M. SCHULZ, et présenté ici dans la langue de Shakespeare (excusez du peu).

Outre une qualité d'impression qui nous renvoie tout de même en... 1970, eh oui ! la qualité des strips est vraiment au rendez-vous. C'est du Schulz grande époque, du Brown épique, du Linus qui pète la forme, de la Lucy qui crève l'écran, du Snoopy hilare.

Sally Brown, la petite sœur du héros éponyme, est encore un quadrupède inoffensif, qui fait ses siestes sur le dos du beagle. "Pig Pen", le garçon toujours cradingue, fait une ou deux apparitions. Linus, toujours lui, est omniprésent : il accomplit des miracles météorologiques, s'attache à sa couverture par une corde, fugue avec son baluchon, bâtit des châteaux de sable dignes de Gaudi.

Avantage incontestable de la version originale : les GOOD GRIEF et SIGH qui ponctuent le texte me paraissent à la fois intraduisibles et irremplaçables. Sans même parler des PTUI, CLOMP !, WHAM (non non, rien à voir avec... ), HAHAHAHA, HOHOHOHO, *SIGH* (avec les petites étoiles), Z (tout simplement), TINCKLE TINCKLE TINCKLE, MOO et WHOoOP !, POUNCE POUNCE, RIP ! SNARL ! TEAR ! ou GRAUGH, WHAP WAP WHAPPITY WHAP, POW POW... ... OH GOOD GRIEF !

:)


120 pages env., éd. Coronet Books - env. 5 € sur eBay

6 commentaires:

Une ancienne lectrice de Pif gadget a dit…

Comme dire un cousin éloigné de SNoopy :
"Glop Glop !"

Mmmmouarf !

Nicolas a dit…

Ah ouééééééééé, Pif Gadget ! !

J'ai appris récemment que ce magazine, au départ, était très liée au parti communiste français. Enfin je crois que c'est ça ?

Bref, je ne vois pas bien ce que ça change : le fait d'en consommer d'importantes doses dans mon enfance ne m'a pas fait ressembler à Robert Hue, encore moins à Marie-George Buffet.

Comment s'appelle le pote à Pif, déjà ?
(gratte gratte gratte... mais ne trouve plus... )

Tanguy a dit…

C'est pas Hercule, le chat qui rit quand on... ?
Pardon, je m'égare.
:p

Nicolas a dit…

C'est malin de faire un come-back sur mon blog avec un commentaire aussi graveleux !

C'est pas parce que je modère que je censure... et maintenant, t'as l'air de quoi ?
:p

Maude L'Archevêque a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Nicolas a dit…

Hmmm, intéressant, ça... je crois avoir vu ce film. Je ne sais pas pourquoi je m'appelle Nicolas... à cause de Nicolas le jardinier, peut-être ? En tout cas on m'a dit qu'un autre Nicolas S. usurpait mon nom à des fins électorales, mais j'ignore tout de ce louche individu.

Non, en fait j'ignore qui fut (si elle fut) Sainte-Mathilde, j'ai simplement connu de près une nana qui s'appelait (qui s'appelle toujours) Maud.
J'étais très amoureux d'elle (non, c'est vrai), et l'idée que sa fête arrive un mois tout juste après la Saint-Valentin, ça m'a marqué à vie.
Voilà. Fin provisoire du chapitre des confessions intimes... :)