23 février 2007

(BD) Joe Cool déteste le dimanche après-midi

Comme il fait quand même très beau ces derniers temps, Snoopy sort ses lunettes de soleil et se prend pour Joe Cool.

« Les poulettes adorent les pulls à col roulé...

Voilà Joe Cool traînant près du dortoir un dimanche après-midi... Peut-être que je vais passer au club des étudiants voir ce qui se passe... Voilà Joe Cool traînant au club des étudiants, cherchant de l'action... Je vois qu'on rejoue
Citizen Kane... Je ne l'ai vu que ving-trois fois...

Peut-être que je vais pousser jusqu'à la bibli, voir qui est là. Flûte... pas de poulettes ! Peut-être que je vais aller jusqu'au gymnase faire quelques paniers... Si j'avais une caisse, j'irais faire un tour... Peut-être que je vais aller voir l'expo géologique... Je dois divaguer... regarder ces cailloux ? Dans tes rêves !

Voilà un type avec deux poulettes... comment fait-il ? Les feuilles commencent à tomber... Les soleil est chaud mais il fait frisquet à l'ombre. Je me demande ce qui se passe à la maison... Peut-être que je devrais retourner au dortoir écrire quelques lettres... *HUM* Joe Cool déteste le dimanche après-midi... »


Dans ce premier tome des éditions Hors Collection, pas mal de réflexion et d'introspection de la part des Peanuts. Et pas seulement de l'éternel dépressif Charlie Brown !

Peppermint Patty se fait virer de l'école parce qu'elle ne veut pas remplacer sa tenue habituelle (short et sandales) contre une robe d'écolière. Woodstock se brouille avec Snoopy, qui va se faire massacrer par le chat(on) du voisin. Lucy est pessimiste sur son avenir avec Schroeder. Linus apprend à se séparer de sa couverture bien-aimée. Sally Brown réfléchit à la valeur intrinsèque de l'évaluation sommative...

Dans l'une des planches, Charlie Brown fait part à Linus de son expérience de l'amour : son père lui a raconté une histoire très personnelle qui tend à montrer qu'on n'aime jamais que des souvenirs, et que l'amour au présent n'est qu'une illusion.

Très belle compilation du travail de Schulz, ce volume n'est malheureusement plus édité.


64 pages, éd. Hors Collection - env. 6 € en occasion
Je vous ai déjà présenté les tomes 3 et 5. Vous pouvez m'offrir les autres si vous voulez... :)

8 commentaires:

Julie Delporte a dit…

Peut-être que je vais pousser jusqu'à l'Échange (librairie occasion Montréal), voir ce qu'ils ont là. Flûte... pas de Charlie Brown !
Bon mince, parce que là ça m,a donné une sacré envie de Snoopy.
Je vais me rabattre sur mes Calvins et Hobbes...

Nicolas a dit…

Hé hé :)

J'suis content à chaque fois que je donne envie à quelqu'un d'aller lire un album des Peanuts !

Je comprends que tu puisses te rabattre sur Calvin & Hobbes : j'ai découvert ça sur le tard, et j'avoue ne pas trop m'y connaître encore. Dans la librairie que j'aime à Nantes - Durance, pour ne pas la citer... - ils ont plusieurs Calvin & Hobbes en V.O. Je crois que je vais découvrir ça un de ces quatre.

A part ça, il fait quel temps à Montréal ?
:)

Trompinette a dit…

Tel un Joe Cool, je fais aussi partie de la "gente détesteuse du dimanche après-midi"... Et pourtant je ne m'étais jamais dit que je pouvais ressembler à un personnage des Peanuts . Comme quoi, ce cher Snoopy est vraiment universel !! :)
Par contre, je n'ai vu qu'une demie fois Orson Welles sans jamais avoir le courage d'aller au bout des une heure et cinquante-cinque minutes de Citizen Kane ... Alors vous imaginez 23 fois ?!

Julie Delporte a dit…

SAlut...
Ha il fait moins 5 et du soleil ce qui est génial parce qu'on peut enfin quitter nos bottes d'hiver. Mais l`mon bureau n'a pas de fenêtre... Donc sinon oui Calvin et Hobbes en V.O. c'est beaucoup mieux !!!
Je viens de découvrir les intégrales de Peanuts en V.O. aussi à la bibliothèque de Montréal. Ben c'est vraiment plus beau que les édition française...

Nicolas a dit…

En fait, Dargaud a commencé la traduction de l'intégrale dont tu parles, publiée par Fantagraphics aux Etats-Unis. Le problème c'est qu'ils traduisent trèèèèès lentement ! :(

Sinon, pour les éditions précédentes des Peanuts en France, intitulées la plupart du temps "Snoopy" avec un fond sonore de Chantal Goya, j'suis d'accord avec toi, ça ne met pas franchement l'œuvre en valeur...

C'est triste un bureau sans fenêtre, dis-moi... :/ Ah, ces journaleux !

Julie Delporte a dit…

Mouais c,est chose courante dans les universités québecoises. Ils savent pas faire des salles de cours avec fenêtres, alors les bureaux...

Nicolas a dit…

Alors quand tu sors, il fait moins cinq, tu ne portes plus tes bottes d'hiver, mais, aveuglée par la lumière naturelle, tu enfiles bien vite tes lunettes de soleil, façon Joe Cool...

Je vois bien le tableau.

Nicolas a dit…

Bon ben je viens de remporter le tome 4 de la dite rarissime collection, alors il ne vous reste plus que le tome 2 à me trouver... et à m'offrir, bien-sûr !

Je lance un concours ?
:)