27 septembre 2005

Le Faucon déniché

Dans un contexte médiéval, Jean-Côme NOGUES nous raconte ici une histoire d'amitié qui tourne mal, entre un jeune manant, Martin, et un magnifique hobereau trouvé dans les branches d'un pin, au coeur d'une forêt, sur les terres du seigneur.

L'HISTOIRE. Martin est un jeune garçon issu d'une famille nombreuse. Son père est bûcheron, sa mère éduque ses plus jeunes enfants à la maison. Martin n'est pas le dernier à aider son père au travail. C'est un garçon de bon tempérament, mais aussi un petit aventurier qui a la bougeotte : il est toujours fourré par monts et par vaux, un peu casse-cou, plutôt débrouillard. Un jour qu'il se promène en forêt, il aperçoit un nid perché au haut d'un pin, et décide d'aller y jeter un coup d'oeil. Il va y découvrir un ami, un jeune et puissant faucon. Martin décide de cacher sa découverte : il enferme le rapace en cage, et lui rend visite chaque jour. Il le dresse. Non pas pour chasser et tuer, mais simplement pour profiter de la liberté du ciel, et revenir toujours là où le garçon l'attend. Lorsque le fauconnier du seigneur s'apperçoit de l'existence du faucon de Martin, et qu'il découvre que Martin a "subtilisé" ce faucon sur les terres du seigneur...

Jean-Côme Noguès, en 1972, écrit cette histoire très belle et très simple, dans une langue écrite, exigeante, littéraire. Il ne se sent nullement obligé, comme Evelyne Brisou-Pellen, de "faire époque" à travers des reconstitutions langagières qui tiendraient plus du folklore que de l'historique. Cette histoire tient debout, elle est solide et documentée, et elle captivera sans aucun doute une majorité de lecteurs, pendant quelques pages au moins... Quelques personnages secondaires, ainsi que deux ou trois situations momentanées, mériteraient développement, et pour une fois, même la chute est vraiment intéressante.

Et pourtant, on n'aura pu s'empêcher de s'ennuyer énormément à la lecture de ce court roman. Peut-être parce que rien ne dépasse, rien n'est incorrect, rien n'est imprévisible. Ainsi, les manants restent manants, les seigneurs sont posés sur le pied d'estal de leur supériorité raciale, aucun événement (surtout pas la guerre) ne perturbe l'ordre établi. Martin Brichot, ce n'est pas un Garin Trousseboeuf avant l'heure.

Finalement, c'est une littérature jeunesse assez datée que nous découvrons ici. Elle ne se soucie pas des phénomènes littéraires à la Harry Potter, et pour cause. Mais du coup, l'auteur est assez loin de ce que le jeune lecteur exigeant, voire un peu réfractaire aux livres, est en droit d'attendre aujourd'hui. Une lecture à privilégier par affinité avec le thème, ou à la rigueur avec l'époque. Guère plus.

158 pages, coll. Livre de Poche, 1972

12 commentaires:

Anonyme a dit…

je trouve que ce livre est super !! il y a de l'action et autre et moi j'aime bien ça !! La fin est émouvante mais l'histoire est parfaite !! Félicitation Jean-Côme Noguès !!

Nicolas a dit…

Merci de ce commentaire, cher(e) anonyme !
N'hésitez pas à repasser souvent :)

Anonyme a dit…

j'ai lu ce livre il est super mais je n'ai pas trop aimé la fin.(votre blog est super)

Nicolas a dit…

Pareil pour moi : c'est surtout la fin qui me déçoit. Le pauvre garçon est vraiment enfermé dans une vie peu réjouissante...

... MERCI beaucoup ! :)

Siri a dit…

Ah je l'avais adoré !
(et puis j'ai dévoré tous les Garin Trousseboeuf ^^)

Anonyme a dit…

j ai bien aimé ce livre mais la fin est trop tristre on se demande pourquoi martin a relaché son oiseau alors qu il pouvait l avoir

Daniel Fattore a dit…

Vous me rappelez des souvenirs d'école: j'ai dû le lire vers l'âge de 9 ans, en classe... et je n'en garde pas un mauvais souvenir. Cela dit, c'est la première fois que j'en entends de nouveau parler depuis - j'ai eu cherché des éléments biographiques sur l'auteur, mais NADA!

Aspect positif: on voit que ce livre a une durée de vie étonnante pour un roman jeunesse... 37 ans!

Merci pour ce billet!

Nicolas a dit…

Bonsoir Daniel et merci pour votre passage. Google est votre ami pour chercher des infos sur Jean-Côme Nogues :

"Résultats 1 - 10 sur un total d'environ 56 300 pour jean côme nogues (0,54 secondes)"... Pas tout à fait NADA, quand même. :)

Pour ce qui est de dire si la longévité indique la qualité, je ne suis pas aussi optimiste que vous...

Amitiés

Anonyme a dit…

c vrais que ce roman et extra je ne l'avais jamais lu mai quand j'ai lu le titre et bien sa ma beaucoup plus je n'et pas lu la fin mai je ne croie pas que c aussi catastrophique que voul dite

Anonyme a dit…

je n'est pas aimé surtout le fin

Unknown a dit…

Qui est le narrateur ? Et quel et le cadre temporel et le cadre spacial s il vous plaît ?

Nicolas a dit…

Bonjour, et si vous ouvriez le livre pour répondre par vous-mêmes ? Bonne lecture... ;)