11 mai 2007

(BD) Gus

Gus, c'est la nouvelle BD de Christophe BLAIN, l'auteur du fameux Isaac le Pirate.

Gus n'est pas un poor lonesome cowboy : il se balade toujours avec ses deux acolytes, Clem et Gratt. Ils vivent d'attaques de train et de banques, dans le farwest américain, qui ressemble ici plus ou moins à un no man's land.

Dans ce désert d'hommes, quelque part au loin, au-delà des rochers et des plaines, se trouve une bourgade réservée aux initiés. Là, les femmes sortent seules dans les saloons, dansent librement, donnent des rendez-vous galants. C'est là que Gus entend passer un peu de bon temps. Clem et Gratt seront pourtant plus chanceux que lui.

Ce volume est fait de plusieurs histoires, plusieurs épisodes de la vie du trio, qui ne sont pas situés précisément dans le temps ni dans l'espace. La première histoire, qui ne compte pas dix pages, est peut-être la meilleure. Elle s'intitule, comme ce premier volume, "Nathalie". Gus s'est amouraché d'une jeune allumeuse qui va bientôt se marier, mais qui continue de lui écrire des lettres qui sentent bon. Dès qu'elle doit passer en ville, Nathalie ne manque pas de rallumer le feu dans les pantalons de Gus. Sans jamais rien consommer.

Alors Gus passe ses journées dans un état d'excitation absolument dingue, à saoûler Gratt et Clem en leur demandant s'il faut continuer à appeler Nathalie. Il reçoit une lettre qui le met dans tous ses états, puis il va à la fenêtre, allume un clope et déclare au milieu d'une fumée rose bonbon, l'œil pointé vers l'horizon : « J'ai envie de baiser, moi. » Pour le distraire, Clem et Gratt l'emmènent attaquer un train : ça le soulagera ! A la toute fin du volume, pourtant, l'obsession de Nathalie réapparaît...

Avec son long nez et ses grandes mains, on peut dire qu'il est aigu, Gus. Mais Nathalie baille, ah...

De belles pages format 24x32 qui sentent bon la colle à papier. Une de mes plus belles BD depuis septembre !


80 pages, éd. Dargaud - 13,50 €

10 commentaires:

Julie Delporte a dit…

Pff... et un petit nuage de fumée rose dans l'air !

Nicolas a dit…

Tu connais, apparemment ?

Julie Delporte a dit…

Ils consomment tout de même une folle embrassade si je me souviens bien. Et les mains de Gus sont superbe. Je sais pas pourquoi cette BD me fait tant d'effet, dis-donc.

Nicolas a dit…

C'est vrai, oui : Gus lui saute dessus dans une petite ruelle ombragée. Il a de grandes mains, j'en conviens. Ce sont les grandes mains qui te font cet effet ?

Ça va devenir intime d'ici pas longtemps, dis donc... :/

Julie Delporte a dit…

Mouais... on va encore dire que je suis impudique.

Nicolas a dit…

Faudrait vraiment être un camioneur mal élevé pour te dire une chose pareille !

Julie Delporte a dit…

Les grandes mains me font les genoux en guimauve !

Nicolas a dit…

Bon ben ça y est : on va tout savoir... :p

malaurie a dit…

Hep ! hep ! hep !
Mes mains sont super grandes et je ne suis pas un camionneur. J'aime bien aussi Blain. Gus, faudrait que j'arrête de le feuilleter et que je le lise pour de bon !!! nom d'une pipe !

Nicolas a dit…

OK, Malaurie, merci pour ce commentaire... mais, euh... ça veut dire quoi "hep ! hep ! hep !" ??

C'est du langage html ?

:/



:p