13 avril 2006

Du CPE à la libération du Tibet...

Sjokolade nous raconte sa matinée à la Fac de Rennes :

Je me suis encore levée pour rien ce matin :( !

L'AG d'hier soir, qui a duré cinq heures, a fini dans le doute... Le vote, plus que litigieux, était en faveur de la reconduite du blocage. Le président de la fac, sur les nerfs, n'a pas reconnu le vote comme légitime. Pendant son discours, une étudiante lui arrache le micro, le président tente tant bien que mal de le récupérer, la foule (7 000 personnes) en délire lance des injures dans tous les sens, bref, les évènements prennent vraiment une mauvaise tournure ! A 20h30,le président finit par déclarer la reprise des cours demain à 8h, malgré le vote...

Mais c'était bien évident que les choses n'allaient pas s'arranger aussi facilement. Ce matin, donc, barricades de tables et de chaises devant toutes les entrées de la fac. Les gens sont de plus en plus énervés, des filles craquent, pleurent, les mecs se défoulent sur les portes, etc. Vive la non-violence :/ ! Le président prend de nouveau la parole et annonce la fermeture de la fac jusqu'à mardi prochain, date à laquelle un vote avec carte d'étudiant, fait dans de meilleures conditions que celui de lundi dernier, devrait avoir lieu...

C'est à ce moment que tout le monde commence VRAIMENT à s'énerver ! Et vas-y que j'te braille "enculéééé" (désolée) et que j'te fasse des bras d'honneur à tout bout de champ. Les journalistes, eux, sont surexcités... Ce pauvre président se fait traîter de tous les noms d'oiseaux (je t'épargne la liste) alors que c'est la seule personne à peu près posée et censée dans l'assemblée !

Et moi, dans tout ça, je ne sais plus du tout quoi penser. J'ai jusqu'à présent voté pour le blocage à toutes les AG. J'étais carrément contre le CPE, et maintenant qu'il est retiré, je suis contente. Peut-être suis-je naïve, mais j'm'en fous, j'suis contente quand même !

Alors, maintenant, je trouve qu'il serait quand même temps d'arrêter. Ca fait deux mois et demi ! Les revendications des grévistes n'ont plus ni queue ni tête : ça va du retrait du CNE et de toute la loi sur l'égalité des chances à la libération du Tibet !! Faut pas déconner, quand même... Soit, il y a plein de choses à changer dans notre monde-pourri, mais relativisons et surtout, soyons modestes : ce n'est pas notre petite fac de 20 000 étudiants qui va réussir changer la face du monde...

Et puis, la fac, ça devient du n'importe quoi. Y'a des tags débiles partout dans les amphis (dont le fameux "Lutte sociale, tous à poil" :) !) et le hall principal est transformé en véritable centre d'hébergement pour SDF...

Alors, hier, j'ai voté contre le blocage. Mais en même temps, les anti-grèvistes m'énervent !! La plupart ils se sont réveillés il y a deux semaines parce qu'ils "commençaient à s'ennuyer". Tu parles d'un argument :/... Et il s'énervent, ils gueulent contre tout le monde (président y compris) : ils ne savent faire que ça ! S'ils sont si malins, qu'ils y aillent, eux, virer les bloqueurs !

Bref, la fac est limite transformée en champs de bataille et l'affrontement est proche... Maman ! Au secours ! (et je te jure, je n'éxagère pas du tout !)

Bien sûr, j'aimerais bien reprendre les cours, bien sûr j'ai pas envie d'avoir cours en juillet et des partiels en septembre, bien sûr j'en ai marre du blocage, mais brodel, arrêtez d'être aussi violents !

Voilà, c'était le coup de gueule de la journée... Aujourd'hui, je n'ai (encore) plus qu'à lire !

Merci de m'avoir écoutée (ou lue...), ça fait du bien :) !
Je retourne tout de suite à la fac faire un état des lieux... Mais je fais attention à ma peau, j'l'ai promis à ma Manman :) !

8 commentaires:

Nicolas a dit…

C'est à cela qu'on voit que tu es ma seule lectrice, Sjokolade : quand tu écris un billet, il n'y a personne pour le commenter.
Je rends hommage à ton courage...
:)

Sjokolade a dit…

Mais non, mais non, je ne suis pas ta seule lectrice ! Tu oublies Juturne, qui t'est également très fidèle :) !
Mais effectivement, si nous sommes les seules, ce n'est pas franchement étonnant qu'on remporte tous les concours...

Sjokolade a dit…

Et puis, après quelques minutes de réflexion (ben oui, c'est ça d'être grande et bête :)), je me demande : Mais que sont devenus les "MILLIONS d'internautes" que tu évoquais il y a encore quelques semaines ?! Je crois que tu es trop modeste...

Juturne a dit…

Je vois que mes commentaires acharnés sont déjà passés à la trappe !

Sjokolade, je comprends ton écoeurement. A mon sens, décider de prendre part à une mobilisation, s'engager et être capable de défendre son point de vue,c'est faire preuve de maturité. Je n'ai pas le sentiment d'être une dangereuse extrêmiste, pourtant, à chaque AG, j'ai voté pour le blocage de l'IEP. En glissant mon petit bulletin dans l'urne, je savais à chaque fois pourquoi je le faisais, je savais à quoi je m'engageais et j'étais capable d'expliquer mon choix. Et j'étais loin d'être un cas isolé ! Mais le plus important dans tout ça, c'est d'avoir le courage de constamment s'interroger sur sa position et d'admettre qu'elle n'a plus de raison d'être lorsque c'est effectivement le cas...
Quand on a débloqué l'IEP, j'ai été frustrée parce que je pensais que tout ça n'avait servi à rien. Mais la mobilisation ne s'est pas arrêtée pour autant et d'autres formes d'engagement, basées sur le long terme et sur la réflexion, ont émergé. Tu n'as pas à te sentir gênée de voter pour un débloquage alors que tu t'es aussi battue contre le CPE. Il s'agit maintenant d'être lucides : les revendications des étudiants de Rennes 2 sont peut-être tout à fait légitimes et intéressantes à creuser, mais je crois qu'il est un peu réducteur de penser qu'on pourra changer le monde en déballant toutes les frustrations du moment. Si un nouveau combat doit s'engager, il serait temps d'admettre que la durée est aussi un facteur à prendre en compte. Et puis, il existe des tas de formes d'engagement à inventer, autres que cette violence qui masque pas mal de lacunes, autres que ce blocage qui s'enlise et qui dépasse tout le monde.
Un peu de créativité, quoi ! Pour se faire entendre, il n'y a pas grand intéret à se cloîtrer entre contestataires, ni à se contenter de discours entre idéalistes de Rennes 2 pour refaire le monde ...

Juturne a dit…

J'ai oublié de préciser que je m'interroge aussi sur ta cybersanté : souffrirais-tu de binettophilie, ma chère ?... ...

Sjokolade a dit…

La binettophilie est une maladie des plus contagieuses, mefie-toi ! Peut-être, serait-il temps que je fasse une cure de désintoxication aux binettes, tu as sûrement raison... Je m'engage donc en présence des témoins Juturne et Nicolas, moi, Sjokolade Med Melk, née un certain jour d'une certaine année au pays des chapeaux ronds et résidant au 2315 boulevard du chocolat au lait à Chocolate-land, à ne pas binetter pour une période de 48 heures (il faut commencer doucement...). C'est dit !

Binette Man a dit…

Je ne dirai qu'une seule chose :
:) ;) :p :/ :( :'( :( :/ :p ;) :)

Juturne a dit…

Je n'ai qu'une chose à dire : trop de binette tue la binette ...