13 juin 2009

L'Orgasme on s'en fout

Guillaume, du site Babelio, m'a encore fait une bonne farce : parmi les titres que j'avais cochés dans l'opération "Masse critique" il a choisi de me faire parvenir... ce titre provocateur de Sophie BRAMLY. L'auteure est la créatrice du site web www.secondsexe.com (avec un "-e" à sexe, sinon vous tombez sur un portail de cul, rien à voir... ) et compose ici un manuel orienté vers un lectorat féminin. Mais après tout... "j'aurais adoré être ethnologue", comme dirait Margaux Motin.

Je dois l'avouer, l'a priori et la lecture des premières pages ne m'ont pas permis d'aborder cette lecture sous de bons hospices. Le découpage des chapitres a quelque chose de trop scolaire : l'auteure veut aborder sa question de façon encyclopédique en touchant à toutes les facettes de la sexualité : biologie, arts, médias, gynécologie, histoire... Ne s'imposant spécialiste d'aucun domaine, elle donne un moment l'impression de nous refourguer ses fiches de lectures, un véritable pensum(*).

Je persévère. Mes lectures précédentes pour la "Masse critique" avaient été décevantes, j'ai la pression. J'en ai marre de décevoir Guillaume et de compromettre la participation des éditeurs à ce petit jeu non rentable. Et puis l'éditeur, parlons-en : une belle écriture féminine a glissé dans les premières pages du livre un marque-page qui me promet "Au plaisir de vous lire". Gasp !

Plus sérieusement, c'est par cette notion de plaisir que j'entre vraiment dans la lecture curieuse de ce livre. Les cinquante premières pages passées, sorte de préliminaires qui auraient pu me refroidir définitivement, le discours devient plus clair et plus juste, comme s'il s'était agi de définir d'abord les termes du discours pour que le discours puisse enfin toucher son but au terme de cette entrée en matière peu réjouissante. Le plaisir, donc. Qu'est-ce ? Une réalité ou un mythe qui nous monte la tête ? Selon Sophie Bramly le culte du plaisir, véhiculé en particulier par les médias, joue un vilain jeu : celui de la performance. On nous montre à profusion des hommes et des femmes au physique parfait et l'on nous tease, on nous aguiche et on nous pousse à la confidence : "es-tu un bon coup ?", "est-ce que tu sais faire ce truc qu'ils (elles) aiment, est-ce que tu pratiques cette technique qui les rend fous (folles) ?"

Du vent. Car Sophie Bramly le prouve pas à pas, chiffres, enquêtes et témoignages à l'appui : il n'y a que le désir qui vaille. Sans désir point de salut... et point d'orgasme non plus, quoi qu'en disent les magazines qui se vendent en vendant une image mensongère de la sexualité. Page après page, chapitre après chapitre, l'auteure se fait à mon sens de plus en plus pertinente. Et de plus en plus impertinente aussi, comme lorsqu'elle fait l'éloge des sex toys par exemple, alors qu'en France l'achat de ces joujous est une pratique encore ultra minoritaire (elle ne l'est pas dans les pays anglo-saxons ni dans les pays nordiques). Comme, aussi, lorsqu'elle laisse parler des femmes de divers âges, diverses classes sociales, qui nous racontent comment elles scénarisent leur vie sexuelle pour la rendre plus palpitante, plus excitante, plus bandante quoi.

L'orgasme, on ne s'en fout pas du tout... mais on pourrait, c'est bien vrai, en rabattre un peu sur le culte daté du "Jouir sans entraves" et revenir à ce qui nous donne vraiment envie, et même envie d'avoir envie comme dirait un chanteur suisse en pré-retraite.


254 pages, coll. Fetjaine (éd. La Martinière) - 15 €
(*) : en même temps, Simone De Beauvoir ne faisait pas autre chose dans le premier tome du Deuxième Sexe, même en écrivant mieux
Une lecture féminine de ce livre est ICI

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

6 commentaires:

Kepherton a dit…

Bonjour,
Je référence votre blog dans mon moteur de recherche littéraire.

Cordialement,

Nicolas a dit…

Wahouuuuuu... J'en ai de la chance... :P

Juliann a dit…

Nouveau bandeau pour ce retour avec un livre de Masse critique. Mais j'ai pas compris, au final tu trouves ça mal rédigé et sans grand intéret??

Nicolas a dit…

Gnein ?
Ouh purée manifestement je ne suis pas clair... Je n'ai pas dit que je trouvais ça mal écrit, j'ai dit que c'était moins bien écrit que le Deuxième sexe. Je n'ai pas dit non plus que c'était sans intérêt, au contraire : simplement les 40 premières pages m'ont semblé trop scolaires et rebutantes.

C'est mieux ?
:(

Ixchel a dit…

:) Oui, en effet ce n'est pas superbement écrit, mais moi qui aime beaucoup la lecture des essais, je n'aime pas ceux qui s'enquiquinent avec des tournures trop "scientifiques" après, Simone de Beauvoir, ce n'est pas comparable ^^

Mais je trouve que l'approche se veut simple et précise. Ce n'est peut-être pas un livre complet mais c'est un premier pas dans ce qui peut être la compréhension et les enjeux de la sexualité féminine. Moi ça m'a suffit, mais les besoins ne sont pas les mêmes pour toutes les femmes. Et le fait que des hommes le lise, ça montre que vous vous intéressez à nous ^^

Nicolas a dit…

Ah non non, pas du tout...


... je plaisante !
:)